Arkogélules Cranberryne Arkopharma - Vaccinium macrocarpon

Arkopharma

Arkogélules Cranberryne est un complément alimentaire des laboratoires Arkopharma utilisé lors d'infections urinaires.

Disponible en boite de :

  • 45 gélules
  • 150 gélules

Dernière modification :29/08/18

Notice d'utilisation

45 gélules
150 gélules

7,39 €

Notice d'utilisation


ARKOGÉLULES CRANBERRYNE

TROUBLES URINAIRES

ARKOPHARMA


PROPRIÉTÉS :

 

La Canneberge également appelée Cranberry est une plante d'Amérique du nord. Ce fruit très acide a été découvert par les Amérindiens qui l'appelaient Atoka.

 

CONSEILS D'UTILISATION :

 

  • Réservé à l'adulte.
  • 1 gélule d'Arkogélules Cranberryne matin et soir à prendre au moment des repas avec un grand verre d'eau.

 

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION :

 

Il est conseillé de boire abondamment tout au long de la journée, un minimum d'un litre et demi d'eau. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

 

  • Un complément alimentaire ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain.
  • Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants.
  • À conserver à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité.
  • À consommer de préférence avant fin : voir sous l'étui.

 

INGRÉDIENTS :

 

  • Poudre de baie de canneberge (l'accinium macrocarpon ait.).
  • Agent de charge : cellulos.
  • Antiagglomérants : dioxyde de silicium, stéarate de magnésium.
  • Enveloppe d'origine végétale : hydroxypropylméthyIcelIuIose.

 

En savoir plus sur la Canneberge en phytothérapie :

 

Histoire

 

Les Amérindiens, qui l'appelaient Imbi ou Atoka, utilisaient la Canneberge pour divers usages : elle ajoutait de la saveur et des vitamines au pemmican (mélange de viande séchée et de graisse), servait de cataplasme très efficace sur les blessures et comme teinture pour les vêtements.

 

Ils feront découvrir ce fruit riche en composés phytochimiques aux premiers colons et navigateurs transatlantiques qui l'utiliseront comme traitement préventif contre le scorbut pendant près de deux siècles.

 

L'antibactérien urinaire

 

Dès 1923, bien avant la découverte des antibiotiques, des médecins américains prescrivaient déjà la Canneberge pour diminuer la récurrence des infections urinaires.

 

On pensait alors que cet effet reposait sur une acidification de l'urine provoquée par la forte acidité du jus de la plante. Cette hypothèse fut rejetée à la fin des années 50, mais il a fallu attendre 1984 pour que les effets de la plante trouvent leur explication scientifique.

 

En réalité, l'ingestion de Canneberge modifie la composition chimique de l'urine de façon à inhiber l'adhérence des bactéries, notamment Escherichia coli, aux parois du tractus urinaire.

 

Cette action semble reposer sur la présence dans la plante de diverses substances, notamment les proanthocyanidines (tanins condensés) à naut poids moléculaire.

 

Ce mode d'action n'étant pas bactéricide, les phénomènes de résistance ne se développent pas, ce qui offre une alternative aux traitements antibiotiques et constitue une nouvelle approche stratégique.

 

La Canneberge représente donc une possibilité nouvelle de prévenir les infections urinaires en réduisant le recours aux antibiotiques et, par le fait même, les effets indésirables qui leur sont liés.

 

Si l'on se réfère aux résultats de plusieurs études cliniques récentes, l'utilisation de la Canneberge permet de réduire le nombre d'infections urinaires de 20 à 50 % par année.

 

Associations

 

  • INFECTIONS URINAIRES : Cranberryne + Bruyère + Busserole + Queue de Cerise

 

CONDITIONNEMENT :

 

Boite de 45 ou 150 arkogélules Cranberryne.

 

LABORATOIRE :

 

Laboratoires Arkopharma.

  • Gamme phytothérapie Arkogélules